Les chansons

Les chansons sont l’aboutissement du mélange de la musique et des mots. . La musique amène une atmosphère complémentaire, comme un décor derrière le sens des mots. Les sujets sont tout aussi diversifiés que la vie et nos émotions. Bref , on peut écrire sur tout dès lors où le thème nous touche.

QUELQUES compositions …

D’autres morceaux à VISIONNER sous l’onglet A PROPOS et sur youtube K FUSARI

https://www.youtube.com/channel/UCyxNZam9kdyML2G4x7oD6xQ

Thème de société : les sans-abri ou SDF


Paroles de la chanson Jojo mon Ange (album Teuch de K fusari) 
INTRO :  G   D   G   D 
G Assis par terre sur le carreau 
                 D                              G Il t’avait dit bonjour madame 
G T’avais compris qu’sous son manteau 
                        D                      G Y’avait un corps avec une âme 
                                                       C Mais y’a pas d’place pour la misère 
                                    D                           G Dans l’monde des riches et des gagnants 
                                                 C 
Tu sens que ton pas s’accélère 
                                            D Il te fait peur c’est affligeant 
 
G D’un bref coup d’œil dans les vitrines 
Tu avais tenté d’effacer 
De ta mémoire de ta rétine 
L’image de ses mains crevassées 
Et pour que ce soit plus facile 
T’étais partie sans t’retourner 
Pensant qu’les gens sans domicile 
Sont tous là parce qu’ils l’ont cherché 
 
                     Em                                         D Mais il y a l’ange celui qui te parle ce soir 
                     Em                                                      D Qui te dérange quand tu regardes dans ton miroir 
 
PONT :   C    D    C  D 
 
 
G C’est un petit matin d’hiver                     D                           G La pluie s’abat sur tes carreaux G Et dans ton journal en première       D                          G Tu reconnais la photo                                              C De l’homme qui encore hier               D                           G Te saluait sous son manteau                                                      C On précise dans le commentaire                                     D Le froid a emporté Jojo 
 
                    Em                                       D Parmi les anges Jojo a trouvé son dortoir 
                              Em                                              D Comme c’est étrange faut disparaitre pour émouvoir 
 
G 
Un litre de vin et son chapeau 
Ses compagnons de macadam 
N’avaient pu réchauffer ses os 
Et furent les seuls témoins du drame 
On l’connaissait bien dans l’quartier 
Témoigneront quelques commerçants 
L’était gentil et bien aimé 
Mais il est mort seul cependant 
 
                         Em                                            D Toutes vos louanges sont inutiles et dérisoires                          Em                                                        D Car rien ne change on meurt toujours sur les trottoirs

Thème  : ne pas perdre espoir

TEXTE DE  la parolière et compositrice KARINE FUSARI  "En Avant"

Thème : réflexion personnelle     

Songe d’un soir

Il y a des soirs où je suppose que je ne verrai pas demain

La nuit m’emporte les paupières closes vers un ailleurs où nul chagrin

Ne s’immisce et ne s’interpose entre mon âme et le chemin

Que le ciel dans mes songes impose à mon esprit jusqu’au matin

Le parfum d’une rose qui s’éveille au jardin c’est comme si quelque chose là me tendait la main

Par magie le soleil me réchauffe de ses bras et mes yeux s’émerveillent d’un petit rien tu vois

Je souhaite qu’un jour au jour explose une autre façon d’être humain

Que le meilleur enfin s’expose sans que nos peurs en causent la fin

Que nos pensées soient en osmose ensemble tendent à changer demain

Pour que dans nos regards on ose sourire sans crainte à son prochain

Ton visage s’illumine ça adoucit le mien et déjà j’imagine t’aimer comme ça pour rien

Ce serait comme une trêve ne m’demande pas pourquoi est-ce encore moi qui rêve ou toi qui n’comprends pas

Pourtant un soir je suppose que je ne verrai pas demain

Que restera-t-il de toutes ces choses qui m’ont suivies dans mon destin

Des notes des livres qu’on entrepose comme des reliques des parchemins

J’aimerai tant que ma voix transpose les mots dans l’air qu’ils s’envolent loin

Que mes chansons soient celles d’un futur musicien chuchotées aux oreilles de ses contemporains

Comme une essence légère, une
effluve, un parfum, ils sèmera sur la terre ce que j’ai fait de bien

J’en conclue que dans l’univers sans tout les autres chacun n’est rien

Karine Fusari « SONGE D’UN SOIR »